Fragments Poétiques du 15 Février

Oser la poésie, c'est apprendre à oser assurément!
Mais apprendre au fond quoi? A oser? Eh oui, ne serait-ce que l'audace de l'acceptation de soi et des choses afin de mieux être. "A la question toujours posée : Pourquoi écrivez vous? La réponse du poète, sera toujours la plus brève: – Pour mieux vivre, écrivait Saint John Perse, pour sans doute pallier la fondamentale préoccupation épicurienne, celle du bonheur sur terre!

Non pas que nous concevons l'écriture poétique comme un refuge en soi, mais aspirons à ré-actualiser son potentiel transcendant et transcendantalisant. Nous parlons ici, d'une poésie autobiographique, une juste tentative de reconstruction de l'être, racontée avec magnificence et\ou drôlerie fantasque.
Entre autres, c’est ce que nous essayons à chaque fois, d'insuffler lors de nos Fragments Poétiques

Nos Fragments Poétiques survolent d'une part, les bases prosodiques à l’œuvre dans la magie du mot, et d'autre part, explorent les procédés d’auteurs, promeuvent l’écriture décomplexée et instantanée, et illustrent pour ainsi dire, un terrain d’exercices où se côtoient et se peaufinent toutes les formes d'art poétique.

Quant à nos Poétiques du Roman, ce sont  des moments d’initiation à l'art de la nouvelle et du roman. C'est le lieu de ré-explorer ensemble certaines "règles" telles que
§ de brefs rappels des mécanismes fondamentaux et structurels du récit,
§ du travail de l'ossature (survol des parties et contenus du récit)
§ de rapides mises en application d'un élément abordé au travers d'un court texte.
À d'autres occasions, ceux qui sont sur un projet d’écriture, soumettent aux autres des aspects de leur travail. (lecture d’un extrait, retours, discussions sur des possibles évolutions du récit, etc.)
Le but étant d'en arriver à un recul indispensable qu'on n’aurait pas eu seul.
En revanche, ceux qui ont une idée d'écriture, ou pas encore, peuvent s’appuyer sur des outils qu'on aurait explorés pour commencer, avancer, passer de l’idée à une histoire, et ainsi métamorphoser une banale intuition en des paragraphes  d’une nouvelle –et pour les plus courageux–, des paragraphes en chapitres, et des chapitres en un roman.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire