Je re-ferme les yeux


Et la guerre se propage comme une ombre,
Des corps s’agitent sous les décombres
Car des ignorants ont posé des bombes.
Je referme les yeux.
Des enfants affamés au regard apeuré
Tentent d’accrocher le regard d’européens
Qui ne connaissent pas la faim.
Je referme les yeux.
Une ambulance surgit, l’alarme retentit
Mais ils ont tous péri
Brûlés, à cause de la vanité.
Je referme les yeux.


A quand donc le réveil?
L’heure de la  rébellion contre le système 
Pour  refuser la dictature de la terreur
Et ne plus fermer les yeux.


A chacun de trouver la vérité
Pour ouvrir enfin les yeux.

                                                                                 Céline K.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire