Vendredi littéraire du 08 Novembre

Lorsque l’on se retrouve bloqué dans son travail d’écriture, on a tendance à accuser son histoire ou son idée. En général, là n’est pas le souci, le problème est chez les personnages.

Mais alors, comment faire avancer une intrigue si l’élément moteur, le personnage, tourne à vide ? Comment espérer se faire surprendre par nos  personnages s’ils ne se résument en rien d’autre qu’une fiche signalétique de quelques lignes stériles ?

Par quel processus éviter cet écueil et donner corps et formes à des personnages qui agissent avec autonomie et non pas comme le ferait l’auteur lui-même dans les situations qu’il imagine.

Entre autres choses, c'est ce à quoi sont consacrés nos Poétiques du roman.

Où? 

 S'inscrire



 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire