Fragments Poétiques du 24 janvier

"L’essence de la prose est de périr, c’est-à-dire d’être comprise, alors que la poésie exige ou suggère […] un univers de relations réciproques analogues à l’univers des sons dans lequel naît et se meut la pensée où la résonance l’emporte sur la causalité." Paul Valéry.

On l’aura compris. Il existe deux façons d’écrire de la poésie : une première, plus générale et plus généralement tributaire de l’inspiration ; et une seconde, découlant d’un apprentissage conscient des moyens à disposition pour une écriture poétique, dont la charge vibratoire supplée la pensée.

Or une telle opération fait appel au poète-artisan, qui construit son texte sur la pleine conscience d’éléments sonores récurrents et dans une recherche obsédante de techniques de composition raisonnée.

Entre autres choses, c'est ce à quoi sont consacrés nos Fragments Poétiques.

Cet atelier d'écriture a lieu en centre-ville de Marseille:

     S'inscrire                                                                  Voir aussi nos stages


Aucun commentaire:

Publier un commentaire