Et j’impose mon diktat

Et proclame une anarchie tutélaire
Devant l’ignorance assassine
Et son corollaire
La soumission volontaire

La contagion parle par la télévision
Et le mal de la maladie
Inocule cette cécité de la vision
Qui fait que l’on entrevoit
Que le cloisonnement de ce monde vaste

Je dresse mon diktat
Collecte le gris des colères
Désaltère mes gris-gris
Pour le coup d’État Mondial

Je tisse mon diktat
Et j’écris tellement si longtemps
Le discours d’intronisation
Qu’à force les vents du ciel
Colportent le message
Aux  quatre coins du monde :

Brisez vos liens
Précipitez  les premiers symptômes
Du dernier tournant 

                                      джимми Гиацинт

Aucun commentaire:

Publier un commentaire