Ode à moi-même



Je suis la reine du  côté droit
Volontaire, je marche droit
Je suis l’épouse du roi, le lion
Lui  la couronne, mais moi j’ordonne.

J’ai l’envie et la force d’aimer
À  mes petits,  donne des baisers.
Je suis une nymphe adulée
Le soir venu, je fais rêver

Je suis plus folle que mes aînées
En  ma mère, je me reconnais.
Ma folie m’emporte sur les rives
 Du fleuve Hoya, oui, je dérive.

Je suis celle qui peut vous guérir
Je vous rassure et vous souris
Je ne suis pas la fée méchante
Non !... mais la main bienveillante.

Je rythme les peines et les joies
La vie, l’amour, la mort, la foi.
Rien ne se décide  sans moi.
Je donne le tempo des émois.

Je suis la déesse du vent
Reine des mots, je suis serpent.
Je vous apprends en louvoyant
Que plus loin est toujours vivant.

Je suis la muse du sorcier,
Sensible et curieuse je fais vibrer,
Et avec lui bientôt je pourrais
Marcher sur un fil sans difficulté.

Je sais vous sortir du néant,
Je sais vous guérir des tourments,
Je rends visible le soleil,
Et grâce à moi en vous s’éveille,
 L’envie de vivre étonnamment.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire