Nuitée poétique






[...] Que se passe-t-il dans ce monde insipide

Où le réel a pris le pas sur le rêve [...]

Ici... n’est pas si grand

Et le ciel n’est pas un rêve

Quand le poète a l’avantage

De colorier les chroniques insipides [...] 

 Hyacinthe Kougniazondé, extrait de "Quand je serai grand" in Fragments d’instants p 61
Une nuitée poétique pour annoncer Le printemps des poètes?

La poésie est morte ? Vive la poésie !
L’imprimerie l’a rendue silencieuse. L’édition lui reproche de ne pas être assez commerciale.

Que nous la lisions ou la disions, que nous l’exprimions sous forme de chansons ou de notes instrumentales, que nous aimons l'écrire ou non, la lire ou pas, rencontrons-nous pour une virée nocturne au cœur de l'âme même de la poésie.

Entrée libre (hors adhésion 2€)/Bar et restauration sur place/
Jauge limitée /Réservation conseillée
atelierailleurs@gmail.com
www.atelierdailleurs.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire